FAQ / Questions pratiques

Vous êtes un agriculteur
et vous souhaitez proposer vos bottes de paille ?

J’accède au formulaire 

Le matériau

Quels sont les avantages de la paille ?
Ses avantages pour la construction sont nombreux :
qualités isolantes qui assurent un confort thermique en toute saison,
matériau durable et économique,
– procure une très bonne ambiance acoustique,
– favorise un air intérieur sain.
La paille a aussi des avantages environnementaux :
peu coûteuse en “énergie grise” car elle nécessite une très faible transformation, un transport réduit et se composte en fin de vie,
– matériau “puits de carbone” (stockage du CO² du fait de sa provenance agricole).
Enfin, la construction en paille a également des avantages sociaux, elle favorise :
– l’emploi,
– le développement économique local,
– les savoir-faire manuels.
En savoir plus
Où trouver de la paille ?
Les céréales sont produites dans toutes les régions et vous pourrez sans doute en trouver très près de chez vous.
Vous pouvez les acheter à un agriculteur céréalier ou à un fournisseur de paille.
Les bottes doivent avoir une densité suffisante pour la construction (entre 80 et 120kg/m3 sur base sèche) et une humidité inférieure à 20%. Pour une bonne utilisation, vous devrez suivre la démarche de contrôle qualité détaillée dans les Règles professionnelles de la construction paille.
Des agriculteurs et fournisseurs sont référencés dans notre annuaire. Vous pouvez également demander aux autoconstructeurs et entreprises de construction paille de votre région où ils se fournissent.
Quelle est la durée de vie d'un bâtiment en paille ?
Plusieurs centaines d’années au moins, en tout cas tant que le toit est étanche. Aux États-Unis, les plus vieux bâtiments en paille datent du XIXe siècle.
Nous avons en France la plus ancienne construction en ossature bois et isolation paille connue au monde. Il s’agit de la maison Feuillette, à Montargis (45). Sa construction date de 1920 et elle avait fait à l’époque l’objet d’un article dans “La science et la vie” n°56. Habitée jusqu’en 2013, elle accueille désormais le Centre national de la construction paille.
Quels sont les risques face au feu ?
La protection des isolants doit être faite par un parement (enduit, plaque de plâtre, bois d’une certaine épaisseur…) ayant la résistance au feu exigée pour le type de bâtiment (logement individuel, collectif, ERP…).
La botte de paille est tellement compressée qu’elle ne permet pas l’oxygénation du foyer et sa combustion est aussi difficile que celle d’un annuaire téléphonique.
De plus, des essais ont permis de constater qu’un matériaux dense et très isolant comme la botte de paille a l’avantage de protéger la structure qui elle-même, généralement en bois, conserve ses propriétés mécaniques longtemps pendant un incendie.
Mais comme des images parlent mieux qu’un long discours, regardez ce test au feu.
Quels sont les risques face aux insectes ?
Essentiellement composée de silice, la paille est un aliment insuffisant (du point de vue nutritif) pour permettre la survie d’un groupe de termites (voir le rapport d’essais). Comme dans toutes les régions où la termite est présente, il faut lui empêcher d’accéder à la structure bois, mais cela ne représente pas plus de difficultés que pour une structure bois classique.
Voir la carte de présence des termites.
Quels sont les risques face aux rongeurs ?
Si la paille est bien protégée par des enduits ou un parement adéquat (bois, panneaux, plaques etc) aucune intrusion n’est possible.
De plus la densité de celle-ci rend beaucoup plus difficile la construction de galeries que dans un isolant classique, et le fait qu’elle soit dépourvue de graine est un facteur supplémentaire pour diminuer son intérêt aux yeux des rongeurs.

La législation

Ai-je le droit de construire en paille en France ?
Bien sûr. Aucune réglementation ne peut vous obliger à construire – ou à ne pas construire – avec un matériau précis. Lorsque vous déposez votre permis de construire, les seules obligations que vous avez sont de respecter le P.L.U. et d’autres règles locales éventuelles. Ces différents règlements peuvent vous imposer divers paramètres comme l’orientation de la maison, la distance par rapport aux autres constructions, le parement extérieur etc. Mais personne ne peut vous interdire de construire en paille.
Au contraire, la paille est toute indiquée pour valider l’étude thermique RT 2012 nécessaire à l’obtention du permis de construire.
Quelle valeur d'isolation prendre en compte ?
La conductivité thermique officielle de la botte de paille est de :
> 0.052 w/m.K pour la botte à chant,
> 0.080 w/m.K pour la botte à plat.

Le texte de référence à rappeler est l’extrait des annexes de la RT 2012 :
“Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments – Annexe IX PERFORMANCE PAR DÉFAUT DES ISOLANTS BIO-SOURCÉS”
Votre thermicien notamment en aura besoin.

Comment assurer un bâtiment en paille ?
De la même manière que toute autre construction.
Pour le chantier, le maître d’ouvrage doit souscrire à une police responsabilité civile et à une assurance dommage ouvrage et les professionnels à une assurance décennale.
Aujourd’hui et grâce aux Règles professionnelles de la construction paille, la construction paille fait partie des techniques de construction dites courantes. Au même titre que la construction bois ou toute autre technique, l’assureur a besoin de documents et des compétences de l’entreprise qui la sollicite.
Il est à noter que les maîtres d’ouvrages autoconstructeurs sont soumis aux mêmes obligations que les entreprises.
Pour l’assurance habitation, le type constructif n’est pas pris en compte.

La filière

Existe-t-il des entreprises pour faire construire en paille ?
Oui. Si toutefois elle n’est pas encore égale dans toutes les régions, l’offre globale des constructeurs paille est désormais complète.
En effet, elle va de l’accompagnement à l’autoconstruction jusqu’au “clé en main” et de la mise en oeuvre totale sur chantier jusqu’à la préfabrication en atelier.
Le RFCP, par ses travaux et l’édition des Règles professionnelles de la construction paille a permis la démocratisation et la professionnalisation de la filière.
Consulter l’annuaire des professionnels adhérents.
Existe-t-il des bâtiments publics en paille ?
De plus en plus ! On compte notamment trois écoles en paille en région parisienne dont la surface est comprise entre 4000 et 6000 m² (Montreuil, Issy-les-Moulineaux, Rosny-sous-Bois).
Le premier ERP en paille de France – à notre connaissance – est celui du plan d’eau du Lambon (79) qui date de 2006.
Depuis, bien d’autres se sont construits. On peut évoquer La Damassine à Vandoncourt (25), un bâtiment industriel à Chatillon-en-diois (26), un HLM passif de huit niveaux – le plus haut bâtiment isolé en paille du monde – à St-Dié-des-Vosges (88), etc.
D’autres constructions sont en prévision, les avantages de la paille ne cessent de convertir les collectivités.
Comment se former à la construction en paille ?
Il existe deux manières de vous former : dans les organismes de formation et en chantiers participatifs.
Pour ces derniers, des associations se sont spécialisées dans la coordination et l’encadrement. Elles permettent la mise en relation des maîtres d’ouvrage, professionnels et personnes voulant se former tout en apportant leurs savoir-faire technique et organisationnel.
Du côté des organismes de formation, ceux qui sont accrédités par le RFCP délivrent la formation Pro-Paille. Elle est obligatoirement encadrée par des formateurs certifiés par le RFCP et c’est la seule portant sur les Règles professionnelles de la construction paille.
Pourquoi le RFCP a besoin de financements ?
C’est entre autres grâce au RFCP que la construction paille se démocratise et que de plus en plus de bâtiment se construisent en paille.
Le RFCP mène des activités de développement, de recherche et de promotion de la construction en paille avec l’édition et la mise à jour des Règles professionnelles de la construction paille, la mise au point de référentiels de formation, l’étude scientifique du matériau ou encore la diffusion médiatique.
Toutes ces activités représentent un volume extrêmement important d’heures de travail (bénévoles et salariées) et des dépenses financières conséquentes
Or, si l’ensemble des matériaux de construction conventionnels intègrent dans leur prix les coûts de recherche, de développement et de promotion, il n’en est pas de même des matériaux locaux et peu transformés comme la paille.
En effet, la botte de paille passe (pour notre plus grand bonheur) directement du champ au chantier.
Nous avons choisi le principe de solidarité et volontariat pour permettre de faire progresser la construction en paille.
C’est pourquoi nous sommes ouvert aux dons et à la cotisation au m².
Nous demandons à chaque maître d’ouvrage une participation de 1 euro par m² de plancher.
C’est peu, mais avec le concours de chacun, nous pouvons continuer nos actions et serons bientôt à même de développer de nouvelles techniques innovantes servant l’intérêt de tous, afin de voir sortir de terre, de futurs projets encore plus performants, écologiques et économiques.

Le budget

Combien coûte une botte de paille ?
Jusqu’à 4 euros. Cela dépend du lieu, de la saison, de la longueur et de la densité. À cela, il faut ajouter le prix du transport.
Quel est le prix d’une maison en paille ?
Le budget de l’isolation ne représente qu’une très petite partie du coût global d’une construction. Ainsi, le faible prix de la paille ne fait pas baisser le coût de l’ensemble dans le cadre d’une mise en œuvre professionnelle. Ce sont surtout la conception mais aussi les matériaux de finitions et les équipements qui font augmenter ou baisser la facture. Bien entendu, si votre projet est d’autoconstruire votre maison, la paille est tout indiquée et vous permettra de réaliser des économies.
En confrontant les devis, veillez à bien comparer les performances visées par les différentes entreprises. En effet, un constructeur paille réalisera des parois ayant une résistance thermique (R) d’au moins 7 m2.K/W, ce qui permet d’être déjà dans les exigences des réglementations thermiques futures.
De plus, étant donné que les qualités de la paille ne s’altèrent pas avec le temps, vous ferez chaque année des économies d’usage et aurez des arguments de poids lors de la vente éventuelle de votre bien.

Divers

Comment visiter la maison Feuillette ?
Sur rendez-vous au 09 74 74 82 30.
Où puis-je trouver de la terre près de chez moi ?
Quand on parle de terre, on parle en fait d’argile qui – en y incorporant du sable et éventuellement des adjuvants – sert à fabriquer des enduits ou des BTC. Dans beaucoup de région, la terre contient suffisamment d’argile pour cela.
Si vous souhaitez l’extraire sur votre propre terrain, il faut prendre la terre profonde qui se trouve sous la couche de terre végétale et qui contient peut-être l’argile nécessaire à la bonne réalisation des enduits.
Vous pouvez prendre contact avec les briquetiers et tuiliers de votre région qui accepteront peut être de vous vendre une partie de leur terre (ce n’est pas toujours le cas car il s’agit de leur matière première).
Un terrassier pourra certainement vous en livrer. Si la terre végétale est bien valorisée, la terre à bâtir est souvent considérée comme un déchet et parfois, seul le transport est facturé.
On peut également trouver de l’argile ou de l’enduit prêt a l’emploi chez les fabricants et fournisseurs de matériaux.
Si vous faites vous-même le mélange, il est impératif de réaliser des tests au préalable, afin d’obtenir un enduit de bonne tenue (le procédé est expliqué dans les Règles professionnelles de la construction paille).
Vous avez une question particulière ?