Les différentes bottes

Les petites bottes

Historiquement les botteleuses agricoles avaient un canal dont les dimensions étaient de 37 x 47 cm.

Dans la construction en paille, ce sont la plupart du temps ces bottes qui sont utilisées.
La hauteur et la largeur étant des dimensions connues (37 x 47 cm), seule la longueur et la densité peuvent varier.
Le calepinage étant une phase importante, il est possible de gérer de deux manières ces variables : soit la longueur et la densité sont ajustées au préalable dans le champ par l’agriculteur, soit le calepinage peut s’effectuer après l’obtention des bottes.
Malgré tout le soin qu’il est possible d’apporter au calepinage, certaines bottes peuvent être amenées à être retravaillées dans la longueur, les techniques de redimensionnement sont simples et bien connues chez les constructeurs.

La grande majorité des botteleuses ont aujourd’hui les mêmes dimensions.
Par ailleurs, il existe des mini botteleuses (Claas Markant 40, New Holland…) qui font des bottes plus réduites d’environ 26 x 46 cm, bien adaptées à l’isolation par l’extérieur.
Toutes ces machines produisent des ballots dont la longueur et la densité peuvent être réglés.
Les plus anciennes machines produisent des bottes moins denses (60 à 90 kg/m3) et moins régulières. Les plus récentes permettent d’obtenir un matériau dont la masse volumique peut dépasser 120 kg/m3 mais il faut toutefois veiller à ne pas avoir de bottes trop lourdes pour la manutention.

 

Les grosses bottes

grosse botte

Depuis quelques années, des ballots aux dimensions plus imposantes sont apparus.
Leur longueur peut être réglée et il est donc possible de commander un lot de bottes adapté au calepinage de l’ossature lorsque cela le nécessite. En règle générale, la longueur des nouvelles bottes correspond à la largeur d’un plateau de camion (2,3 à 2,5 m). Leur hauteur et leur largeur dépendent des modèles de presse (80 x 120 cm le plus souvent), leur masse volumique est généralement supérieure à 150 kg/m3.
Aujourd’hui, peu de bâtiments en paille utilisent ces grosses bottes.

L’approvisionnement

Les céréales sont produites dans toutes les régions et l’approvisionnement dépasse rarement 100 km. La paille est généralement trouvée dans un rayon de 50km.
Elle s’achète soit directement à un agriculteur céréalier, soit à un fournisseur de paille.
Des agriculteurs et fournisseurs sont référencés dans notre annuaire. Vous pouvez également demander aux auto-constructeurs et entreprises de construction paille de votre région où ils se fournissent.

Le cahier des charges

Le Réseau Français de la Construction Paille est l’auteur des Règles Professionnelles de Construction en paille CP2012.
Dans ces Règles il est précisé qu’il est possible d’utiliser la botte de paille issue du monde agricole pour isoler les bâtiments.
Ainsi, et c’est un cas unique dans le secteur de l’isolation, la botte de paille n’est pas un matériaux de construction (TVA agricole) et il revient au metteur en œuvre d’attester de la qualité de la botte pour son usage en tant qu’isolant.

Les bottes doivent avoir une densité suffisante pour la construction (entre 80 et 120 kg/m3 sur base sèche) et une humidité inférieure à 20 %. Pour une bonne utilisation, vous devrez suivre la démarche de contrôle qualité détaillée dans les Règles professionnelles de la construction paille.

Pour bien préparer votre projet, munissez vous du cahier des charges synthétique et donnez le à votre fournisseur :

Cahier des charges